Partagez ce billet

Notre obsession de la forme physique nuit-elle à notre santé mentale ?

Les gens sont constamment à la recherche de moyens amusants et faciles de rester en forme. De la Zumba® et aux séances de Pilates, en passant par des régimes paléo et sans glucides, les tendances en matière de conditionnement physique ne manquent pas de nos jours. De même, l’industrie du vêtement a connu une forte augmentation de la demande de vêtements de sport, les gens s’efforçant d’intégrer plus de confort et de mouvement dans leur vie. En parallèle, les propriétaires d’épiceries remplissent leurs étagères, en offrant un nombre croissant de collations santé, de vitamines et de suppléments à leurs clients. Avec cette poussée vers des choix plus sains qui touchent presque tous les aspects de notre vie, il est impressionnant de voir à quel point le bien-être physique est devenu une priorité. Mais si l’objectif est de maximiser la vigueur et la vitalité, pourquoi ne pas nous préoccuper aussi de notre santé mentale ?

Loin des yeux, loin du cœur

Contrairement à des abdos de fer ou des biceps bombés, vous ne pouvez pas vraiment voir à quoi ressemble un esprit sain. Cela explique la raison pour laquelle la santé mentale est largement considérée comme allant de soi. Il y a de fortes chances que vous n’ayez pas beaucoup réfléchi à votre propre santé mentale à moins que la maladie mentale ne vous ait touché personnellement. Votre médecin vous pose-t-il des questions à ce sujet lors de votre bilan de santé annuel ? Bien que les nouvelles de dernière heure soient efficaces pour stimuler la conversation publique sur la santé mentale, elles le font souvent d’une manière sensationnelle et inexacte. Cela amène les gens à croire, à tort, que la maladie mentale est constituée uniquement de maladies graves comme le trouble bipolaire et la schizophrénie. Nous oublions que la dépression et l’anxiété sont aussi des maladies mentales, et même si elles ne sont pas aussi provocatrices, elles sont beaucoup plus courantes.

La santé mentale est inextricablement liée au mieux-être total

Il est crucial que nous commencions à penser au bien-être mental lorsque nous parlons de « santé ». Beaucoup de gens ne réalisent pas à quel point leur santé physique est affectée par leur état d’esprit. Selon l’Association canadienne pour la santé mentale (ressource anglaise seulement), entre autres choses, votre santé mentale peut avoir des répercussions considérables sur les points suivants :

  • Tension artérielle
  • Équilibre hormonal
  • Qualité du sommeil
  • Gestion de la douleur
  • Troubles respiratoires
  • Arthrite
  • Risque de certains cancers, maladies cardiaques, diabète et accidents vasculaires cérébraux

Cela signifie que même si vous avez mangé comme un nutritionniste et que vous avez fait du sport comme un athlète professionnel, vos efforts pourraient être réduits si vous avez une mauvaise santé mentale.

La stigmatisation est une vaste barrière

Si vous interrogez quelqu’un sur sa santé mentale, il vous répondra probablement que tout va bien et changera rapidement de sujet. Malheureusement, la plupart des gens sont encore très mal à l’aise de parler de santé mentale. Ils parleront longuement de leur parcours de perte de poids ou des raisons pour lesquelles ils adorent le « carbohydrate Loading » (augmentation de l’apport des glucides). Puisqu’il y a un stigmate si profondément enraciné autour des troubles mentaux, ils pourraient être enclins à se taire lorsqu’on les interroge à ce sujet.

Pourquoi vivons-nous dans une société où l’on peut parler ouvertement de liposuccion et de diète extrême, alors qu’il est mal vu de parler de thérapie ? La principale raison est qu’il y a beaucoup de faussetés concernant la maladie mentale. Les gens pensent que c’est un signe de faiblesse ou d’échec. Ils craignent qu’il n’y ait pas de remède ou que les techniques comme la thérapie et la méditation soient trop récentes pour être efficaces. Une autre idée fausse est que ces conditions sont auto-infligées alors qu’en fait, des maladies comme le SSPT découlent d’expériences environnementales ou circonstancielles. Ces attitudes mal fondées sont dangereuses et constituent des obstacles considérables pour ceux qui recherchent un soutien et un traitement.

Commencez à exercer votre esprit

Tout comme votre corps, votre esprit peut commencer à se détériorer si vous n’en prenez pas soin. Les maladies mentales peuvent s’aggraver et s’aggraveront sans une intervention appropriée. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de nombreuses mesures proactives que vous pouvez prendre pour garder votre esprit vif, y compris la lecture, les casse-têtes et même l’exercice ! Nous explorerons d’autres façons de promouvoir la santé mentale dans un prochain blogue, mais en attendant, voici quelques lectures supplémentaires pour vous. Si vous souhaitez accéder à plus de ressources, ouvrez une session dans votre compte LifeSpeak, ou réservez une démonstration avec nous si vous n’en avez pas.