Notre Marathon sur la santé mentale a été phénoménal !

Dans le cadre de notre programme de remerciement pour les 15 ans de LifeSpeak, nous avons organisé notre tout premier « Marathon de la santé mentale » les 8 et 9 mai 2019 afin de permettre aux clients participants de marquer le Mois de la santé mentale d’une manière significative et pratique. Le succès du Marathon a dépassé même nos attentes les plus folles ! Voici quelques faits saillants.

1. L’intérêt des utilisateurs de LifeSpeak pour le Marathon est colossal.

  • Des milliers et des milliers de personnes se sont inscrites pour participer aux clavardages en ligne.
  • Nous avions des experts disponibles qui répondaient aux questions sur la santé mentale de 9 h à 20 h 30 HNE les deux jours (un jour en anglais, le lendemain en français), et le rythme de l’activité, bien que légèrement plus élevé le matin et en milieu de journée, n’a pas ralenti de façon significative pendant toute la journée.
  • Chacun des 9 experts a abordé un aspect particulier de la santé mentale.
  • Les séances axées sur la santé mentale des enfants et le soutien d’un proche souffrant d’une maladie mentale ont été les plus populaires.

2. La création d’une communauté d’utilisateurs LifeSpeak partageant leurs défis est inestimable pour aider les gens à normaliser leurs expériences. Nos utilisateurs interviennent et s’entraident lorsque l’occasion se présente. Voici quelques exemples (nous avons supprimé les alias des utilisateurs) :

Témoignages :

Participant : « Je voulais juste vous remercier ! Cette séance a été très utile et, même si je ne connais pas les autres participants, j’ai finalement l’impression de ne pas être seule. »

Participant : « Veuillez transmettre mes remerciements au Dr Nik pour avoir pris le temps de discuter de mes inquiétudes concernant la santé mentale au travail, et ce, malgré l’heure tardive de la journée. Ces questions-réponses m’ont été utiles à bien des égards. »

Utilisateurs aidant d’autres utilisateurs :

Participant no. 1 : « Quelles techniques peuvent nous aider à nous calmer lors d’une crise d’anxiété ? »

Dr Nik Grujich : « Il y a plusieurs façons de se calmer lors d’une crise d’anxiété. À force d’en essayer, vous trouverez LA meilleure stratégie pour vous. Ma première ligne de défense consiste à évaluer vos pensées. Par exemple, si mon cœur s’emballe et que je crains d’avoir une crise cardiaque, j’encourage la personne à remettre en question ses pensées : « J’ai eu des battements cardiaques rapides à plusieurs reprises qui n’ont jamais abouti à une crise cardiaque ». Alternativement, ou en combinaison, une personne peut essayer la « respiration en boîte » ou la respiration rythmée, la visualisation ou la médication, les techniques de distraction, l’effort physique ou le fait de tendre la main à un être cher. »

Participant no. 2 au participant no. 1 : « Mon fils est en proie à des crises d’anxiété tout le temps. Il pratique la respiration ventrale et n’importe quelle sorte de distraction pour se changer les idées. Toute méditation pouvant aider à appliquer la pleine conscience comme « Arrête, respire et pense » ou « Calme ». Souvent, il chante à haute voix, aussi stupide que cela puisse paraître, cela aide à calmer cette partie du cerveau. »

Participant no. 3 au Participant no 1 : « J’ai appris une technique de détente à utiliser lors d’une crise de panique ou d’anxiété et elle peut être très utile. D’abord, faites attention à 5 choses que vous pouvez entendre, puis 5 choses que vous pouvez voir… Ensuite, passez à 4 choses que vous pouvez entendre et voir, etc. Essayez de trouver des choses différentes à chaque fois. Appliquez cette technique jusqu’à ce que vous arriviez à 1. Cela peut être une excellente technique de détente. Celle-ci m’a aidé à de nombreuses fois. 🙂 »

Vous vous débrouillez très bien :

Participant : « Bonjour, Dre Deborah. Mon compagnon souffre de dépression et il a des problèmes liés à l’image corporelle. Il n’accepte pas les compliments que je lui fais (même si c’est vraiment un bel homme). Y a-t-il une autre approche que je puisse adopter lorsque je lui fais des compliments ? Je veux aussi des conseils qui vont m’aider à faire preuve de plus de compréhension et à dire ce qu’il faut lorsqu’il souffre de dépression au lieu d’être frustrée ou en colère à cause de son comportement. À l’extérieur, c’est un homme confiant, mais à l’intérieur, il a des difficultés. »

Dre Deborah Ledley : « Bonjour. Je me demande comment vous savez que votre gentillesse et vos compliments n’aident pas ?  Il peut être très difficile de « guérir » la dépression et les problèmes liés à l’image corporelle, et ce n’est pas votre travail de le faire. Votre travail est d’écouter, d’être aimante et attentionnée. Vous devriez demander à votre partenaire de vous dire les choses que vous faites qui lui font du bien et ceux qui ne le font pas. Gardez vos convictions. S’il est particulièrement beau un jour, dites-le lui, faites-lui un câlin et un grand sourire. Ça ne résoudra pas le problème, mais ça aidera. »

3. Des utilisateurs de toutes sortes ont profité du Marathon. Évidemment, les gens avaient des questions à poser sur des problèmes auxquels ils font face dans leur vie personnelle – mais certains ont aussi profité de l’occasion pour apprendre à améliorer leur rendement au travail. Voici un exemple de gestionnaire qui demande de l’aide :

Participant : « Bonjour. Un membre de mon équipe offre un excellent rendement sur le plan de la qualité au travail et sur le plan des aptitudes en général. Cette personne est aux prises avec une maladie mentale (dépression). Parfois, elle fonctionne difficilement en raison de la prise de médicaments. Comment puis-je mieux soutenir cette personne en tant que gestionnaire? Avez-vous des conseils à partager ? »

Dre Deborah Ledley: « Il semble que vous êtes déjà un gestionnaire très compréhensif. Je ne sais pas si tous les gestionnaires « comprendraient » comme vous. J’aime l’idée de maintenir le dialogue afin que la personne de votre équipe puisse exprimer ce dont elle a besoin sans avoir honte. Mais vous auriez peut-être, aussi, à tenir compte des sentiments des autres membres de l’équipe qui pourraient avoir à prendre le relais régulièrement. Cette situation pourrait provoquer du ressentiment. Vous pouvez sans doute encourager tous les membres de l’équipe à pouvoir compter les uns sur les autres pour relever différents défis de la vie. La dépression fait partie de ces défis comme celui d’emmener un enfant chez le médecin, ou d’aller à un rendez-vous pour une mammographie annuelle, ou toute chose qui vous empêche de travailler durant la journée. »

4. L’idée de consacrer une journée entière à la santé mentale des employés et le faire en leur offrant un accès facile et anonyme à du soutien et à de l’information est simple, mais très efficace.

Nous avons vu que les utilisateurs, alors qu’ils étaient sur la page de l’événement du Marathon, ont profité de l’accès facile à notre contenu vidéo sur la santé mentale animé par des experts en ligne. Le niveau d’utilisation s’est accru pendant les jours de l’événement. Même les participants qui ne faisaient que lire les questions posées par d’autres utilisateurs (ainsi que les réponses à ces questions) et consulter du contenu animé par des experts ont profité d’une quantité substantielle de renseignements et de soutien au cours de la journée.

5. Y aura-t-il un autre marathon sur la santé mentale ?

Cette ronde a connu un tel succès que nous envisageons d’en organiser une autre pour souligner la Semaine de la santé mentale en octobre. Ce Marathon a clairement répondu à un besoin non satisfait de nos clients et de notre population d’utilisateurs. Nous sommes enthousiastes à l’idée de rehausser davantage l’expérience en utilisant ce que nous avons appris cette fois-ci. Je vous promets de vous tenir au courant !