Partagez ce billet

Demandez à un expert : Geneviève Desautels à propos des l’auto-compassion, la pleine conscience et équilibrer des émotions difficiles

Il est tout à fait normal de ressentir des émotions exacerbées comme la colère ou l’anxiété lorsque nous sommes frustrés ou nerveux. Plutôt que de laisser ces sentiments prendre le dessus, il existe quelques méthodes d’adaptation simples que nous pouvons tous utiliser pour rester calmes et faire en sorte que les situations ne se dégradent pas. Geneviève Desautels, spécialiste en développement du leadership, s’est jointe à notre clavardage « Demandez à l’expert » pour expliquer ces techniques et répondre aux questions des utilisateurs sur la pleine conscience, l’autocompassion et le contrôle de nos émotions.

Elle est l’auteur des best-sellers « Oser le monde en soi : choisir d’être et agir en leader authentique » (2012) et de DÉCLIC : 4 étapes simples pour passer de la conscience à l’action (2016) tous les deux publiés chez Béliveau éditeur. Elle accompagne de façon stratégique et tactique les dirigeants d’entreprises et leurs équipes de ventes à faire croître leurs entreprises de façon durable et saine. Elle agit aussi comme formatrice, consultante et facilitatrice. Passionnée de voyages, de course à pied et de santé globale, elle est formée pour enseigner le yoga et la méditation pleine conscience en entreprise.

Voici les points saillants de notre clavardage en compagnie de Geneviève Desautels. Veuillez noter que la participation de l’utilisateur est anonyme et confidentielle.

Les pensées et la médiation

QUESTION — « Chaque fois que j’essaie de pratiquer la méditation de pleine conscience, je ne peux pas arrêter mes mauvaises pensées. J’ai essayé, pratiqué, et je ne m’améliore pas. Avez-vous des conseils sur la façon d’y parvenir ? »

Geneviève Desautels — « Il est tout à fait normal d’avoir des pensées durant la méditation. Qu’elles soient positives ou négatives. Nous avons entre 60 000 et 80 000 pensées par jour en moyenne. La méditation c’est comme une rivière pour les pensées. Il faut les regarder passer. Si vous accrochez sur les mauvaises pensées lors de la méditation, lorsque vous en prenez conscience respirez profondément pour revenir à l’instant présent et la pensée disparaîtra. »

QUESTION — « Pour la médiation, dois-je être dans une pièce sombre avec des lumières éteintes avec des bougies et des huiles essentielles ? Peut-on faire de la méditation n’importe où ? »

Geneviève Desautels — « La méditation peut être pratiquée n’importe où ! Je médite souvent dans les files d’attente. Certes, il peut être agréable de s’offrir à l’occasion un beau rituel de méditation comme vous le décrivez. Ça fait du bien.

Au jour le jour, il est possible de pratiquer partout. En marchant entre la voiture et le bureau, en mangeant, en faisant une promenade autour de votre lieu de travail, en promenant votre animal de compagnie, en faisant votre entrainement physique, etc. »

L’abandon de la négativité

QUESTION — « Je viens de commencer à travailler dans le soutien technique et à assister des clients en colère au téléphone. Je commence à prendre les choses personnellement et j’ai du mal à me concentrer sur la résolution du problème du client. Y a-t-il des techniques que je peux utiliser pour rester concentré ? »

Geneviève Desautels — « Le travail de service à la clientèle implique effectivement de développer ce que l’on appelle une grande intelligence émotionnelle. Apprendre à lâcher-prise sur ce que nous n’avons pas de contrôle est un exercice important pour ne pas s’approprier les émotions négatives des autres (de vos clients).

La meilleure technique est très simple. Entre chaque appel : posez vos pieds bien à plat sur le plancher et respirez profondément (inspirez 4 secondes, expirez 4 secondes). Cela devrait être suffisant pour laisser partir les émotions négatives qui ne vous appartiennent pas lorsque vous expirez. »

Les enfants et la pleine conscience

QUESTION — « Comment peut-on utiliser la pleine conscience lorsque mes enfants me poussent à bout et je sais que je suis sur le point de perdre patience ? »

Geneviève Desautels — « C’est une excellente question. Je suis aussi une maman de deux filles de 7 et 11 ans. J’utilise la pleine conscience pour me demander pourquoi les enfants créent de LA TENSION pour avoir de L’ATTENTION. Une fois que je prends conscience que ce qu’ils veulent en fait, c’est que je sois avec eux et non dans mes pensées ou d’autres actions, je respire et me dis qu’au fond, ils sont le miroir de qui je suis. Ce sont les bienfaits d’être plus conscient. »

Ne manquez pas notre prochaine séance « Demandez à un expert » !

Si vous n’avez pas pu assister à notre clavardage en compagnie de Geneviève Desautels, vous pouvez accéder à votre compte pour lire la transcription. Assurez-vous d’ouvrir une session en ligne le 18 juillet à midi, heure de l’Est, pour bavarder avec François St-Père, psychologue spécialisé en thérapie de couple et en médiation familiale. Il répondra à vos questions relatives à la gestion et à l’amélioration des relations personnelles. Si vous n’avez pas de compte LifeSpeak, veuillez demander à votre équipe des RH de nous contacter.

Qu’est-ce que « Demandez à un expert » ?

Les séances « Demandez à un expert » permettent aux utilisateurs de communiquer périodiquement avec nos experts en temps réel, ce qui leur permet d’obtenir des réponses immédiates à leurs questions pressantes. Cette occasion fournit à nos utilisateurs des conseils pratiques et faciles à suivre, ce qui les aide à apporter de réels changements à leur vie. N’hésitez pas à réserver une démo pour en apprendre plus.