Journée Bell Cause pour la cause 2022 : Discussion sur la santé mentale et la stigmatisation avec Monika Mielnik, responsable de la santé mentale chez Bell

Par Tina Kaichis, VP Marketing 26 janvier 2022

C’est aujourd’hui la 12e édition de la Journée Bell Cause pour la cause. Depuis 2011, l’événement a permis de récolter 121 millions de dollars, tout en offrant aux Canadiens l’occasion de contribuer à l’avancement de la santé mentale.

L’objectif de la campagne de cette année : encourager la population à continuer d’écouter, à continuer d’en parler et à continuer d’être là pour soi-même et pour les autres.

Bell a dévoilé plusieurs initiatives en amont de l’événement, dont un partenariat de 250 000 $ avec la Croix-Rouge canadienne pour améliorer le soutien en cas de crise dans les communautés autochtones et un don de 1,5 million de dollars par le partenariat entre Bell et la Fondation Graham Boeckh à l’organisme Foundry pour améliorer les services aux jeunes en Colombie-Britannique.

LifeSpeak s’est entretenue avec Monika Mielnik, la directrice, diversité, équité, inclusion et santé mentale chez Bell, sur le travail colossal qu’a réalisé ce client de longue date pour soutenir la santé mentale et combattre la stigmatisation au sein de l’entreprise de plus de 50 000 employés et de la population.

L’approche de Bell en matière de santé mentale

Cette année, la campagne vise à soutenir toutes les communautés qui ont traversé des épreuves dans la dernière année. Il faut encourager les gens à s’entraider, croit Mielnik. Les problèmes de santé mentale ne sont pas nouveaux, et ils ne vont pas simplement disparaître après la pandémie.

Selon la Commission de la santé mentale du Canada, une demande de prestation pour invalidité sur trois est reliée à la santé mentale. Ce n’est pas étonnant quand on sait qu’une personne sur cinq est aux prises avec un problème de santé mentale et qu’environ la moitié des Canadiens en souffriront avant l’âge de 40 ans.

Pour aider ses propres employés, Bell offre entre autres des programmes d’aide aux employés et à leur famille, ainsi que le programme de LifeSpeak. Elle compte aussi depuis cette année parmi les rares entreprises à offrir une couverture illimitée à ses employés et aux membres admissibles de leur famille pour le suivi auprès d’un psychothérapeute, d’un travailleur social ou d’un thérapeute de couple.

« Nous en sommes extrêmement fiers, souligne Mielnik. Avec tous les défis et la pression supplémentaires des deux dernières années, nous tenions à ce que rien n’empêche nos employés d’obtenir de l’aide. »

En plus d’offrir un soutien concret aux employés en difficulté, ce genre d’initiative permet aussi de combattre la stigmatisation. À cause des préjugés entourant la santé mentale, on en parle moins souvent et moins ouvertement, croit Mielnik. Et les entreprises sont moins enclines à offrir de l’aide. Lutter contre la stigmatisation favorise aussi l’inclusion et l’entraide, et encourage les gens à se faire accompagner.

Depuis 2010, plus de 18 000 employés et 13 000 chefs d’équipe de Bell ont suivi une formation sur les facteurs psychologiques affectant la santé mentale et l’engagement au travail. La formation aide les gestionnaires à s’assurer que les employés se sentent en sécurité et à comprendre comment venir en aide aux personnes en difficulté.

En 2021, plus de 27 000 employés de Bell ont participé aux activités de la campagne de santé mentale, dont des tables rondes animées par des experts et des conférences inspirantes sur divers enjeux de santé mentale. Les participants ont apprécié, accordant une note de satisfaction de 91 % aux activités de la campagne.

Bell compte également sur la plateforme de LifeSpeak. Le client de longue date offre à ses employés et à leur famille un accès illimité et confidentiel à des microformations sur la santé mentale et le bien-être sous forme de vidéos, de blogues et de fiches-conseils offerts en anglais et en français.

« L’un des grands avantages de la plateforme est qu’elle permet à nos employés d’obtenir facilement de l’information vulgarisée sur une multitude de sujets liés au bien-être », précise Mielnik.

« Avec le rythme auquel évolue l’entreprise, il est essentiel pour nous d’avoir un outil comme celui-ci pour diffuser les connaissances. »

Bell présente les microformations vidéo de LifeSpeak dans le cadre de campagnes et de réunions d’équipe afin de réduire la stigmatisation de la maladie mentale. Mielnik aime que les employés aient un accès immédiat et anonyme à de l’information sur un sujet qui les concerne lorsque le besoin surgit.

Les employés de Bell apprécient particulièrement les séances de clavardage Demandez à un expert, qui leur permettent de consulter dans l’anonymat et de normaliser leurs pensées et leurs émotions. Pour plusieurs, il s’agit d’un point de départ dans leur cheminement, qu’ils poursuivront en visionnant les vidéos éducatives ou en lisant les fiches-conseils.

Selon Mielnik, l’encadrement offert par Bell a permis de réduire les demandes de prestations pour invalidité à court terme liées à la santé mentale de plus de 20 %, et les rechutes de plus de 50 %.

Comme bien des entreprises, Bell a dû adapter sa stratégie en matière de santé mentale au télétravail. Elle a travaillé fort pour rester à l’écoute du personnel sur place et à distance et favoriser les interactions, notamment en développant des guides de discussion sur la santé mentale et des ressources pour les employés en milieu de travail hybride.

« Nous avons adopté une approche globale, explique Mielnik. Comment pouvons-nous répondre aux besoins uniques de chacun? Santé physique, financière, sociale, diversité, équité, inclusion… Ce sont tous des éléments que nous cherchons à intégrer dans notre offre. »

Au-delà de la Journée

La contribution de Bell à la cause de la santé mentale ne se limite pas à la Journée du 26 janvier.

Au début de l’année, elle a lancé l’édition 2022 du Fonds communautaire Bell Cause pour la cause, qui offre deux millions de dollars à des programmes locaux de santé mentale. Bell a également dévoilé les bénéficiaires de son Fonds diversité Bell Cause pour la cause, qui verse cinq millions de dollars à des projets visant à réduire la stigmatisation liée à la maladie mentale ou à améliorer l’accès à des services de santé mentale et de bien-être aux communautés noires, autochtones et de couleur au Canada.

Comment contribuer à la campagne

Mielnik invite les Canadiens à s’impliquer en téléphonant, en textant et en intervenant sur les réseaux sociaux aujourd’hui.

« En passant à l’action, nous contribuons à créer un avenir plus résilient où tous les Canadiens ont accès à des services de santé mentale. »

Lors de la Journée, Bell fait un don de 5 cents additionnels aux programmes de santé mentale pour :

  • chaque message texte et appel (local ou interurbain) applicable;
  • chaque Tweetou vidéo TikTok avec le mot-clic #BellCause;
  • chaque visionnement de la vidéo de la Journée Bell Cause pour la cause sur Facebook, Instagram, LinkedIn, Pinterest, Snapchat, TikTok, Twitter et YouTube.
  • chaque utilisation du cadre Facebook ou du filtre Snapchat.

En savoir plus : Bell.ca/Cause

Partager
LinkedIn